Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 14:41

     Suite à mon dernier article "C'est chou les choux" du 16 janvier, avec un immense plaisir, je suis contactée par Sébastien Guillet "jardinier à l'Institut National d'Horticulture et de Paysage (INHP, AGROCAMPUS OUEST) d'Angers, responsable du développement et de la valorisation du patrimoine végétal au Domaine pédagogique et Expérimental de l'Ecole."

     Il me transmet l'histoire complète du chou 'Crème Chantilly' dont il est le découvreur. 

    Je me dois de vous la faire partager. 

       " En 2006, en marge de mon activité professionnelle, j'ai fait une

         étonnante découverte en rendant visite à un ami de la famille:

                                        M. Joseph Coterel. 

         Ce Monsieur, habitant de la petite commune de Carbay (240 âmes)

         d'où je suis originaire, était comme mon deuxième grand-père,

         d'ailleurs je l'appelais Pépé Coterel."    

                                           P1060282      

        " Les choux de Pépé Coterel étaient issus de ses propres semis 

          mais, cette année-là, une mutation spontanée apparut et, malgré

          sa différence, le plant ne fut conservé que par chance. Je suis

          passé en fin de saison, au bon moment car il m'a confié vouloir le

          jeter sur le tas de compost et on n'aurait jamais eu connaissance

          de cette merveille végétale.  

          Tout de suite, son allure me séduit, il fallait absolument que je

          possède cette plante pour les collections de l'Ecole."

                    P1060290-copie-1.JPG  

         " J'ai donc demandé à Pépé Coterel l'autorisation de prélever

           quelques boutures qui ont bien raciné dans les serres d'Agrocampus

           Ouest. Dès l'été 2007, je présentais quelques exemplaires du chou

           'Joseph Coterel' dans les massifs saisonniers de l'école en

           compagnie de plantes annuelles et vivaces.

           Ensuite, en 2008, je l'intégrais dans le fleurissement saisonnier

           de l'école car je le trouvais particulièrement ornemental, devenu

           indispensable dans les associations végétales. Cependant, personne

           ne l'avait encore remarqué à sa juste valeur ...."    

                      P1060289.JPG 

        " C'est  une plante structurale, autant en saison estivale qu'hivernale

          car elle résiste bien au froid (-13°C, voire moins). Sa silhouette

          épanouie est très "exotique" pour un chou et sa panachure sur le

          bord du limbe ondulé apporte de la luminosité. Au printemps, la

          floraison blanc crème s'harmonise avec le feuillage. Un tuteurage

          est indispensable car ce chou peut monter jusqu'à 2m50 et sa

          croissance est rapide. Et en plus d'être beau, il est comestible !".  

 P1060296.JPG      

          2009 : 1ère présentation au public au Festival International des

                    Jardins de Chaumont-sur-Loire.

          2011 : prestigieuse consécration aux Journées des Plantes de

                   Courson où il est baptisé : Chou Crème Chantilly 'Joseph

                   Coterel'

          2012 : le chou "fait son show" à Chaumont-sur-Loire.

          2013 : il trônera dans les Jardins du Luxembourg à Paris. 

 Une carrière fulgurante et prometteuse pour ce chou né au 21ème siècle !

 

J'adresse un grand merci à Sébastien Guillet qui précise : 

          "Je souhaite vous faire partager cette histoire afin de rendre une

            fois de plus hommage à Pépé Coterel décédé en février 2011 à

            l'âge de 88 ans. Grâce à cette découverte, son nom restera dans

            l'histoire végétale et c'est pour moi une grande satisfaction."

Je remercie également la Pépinière Vallonchêne à Sommery (76) qui nous a offert ce chou remarquable. Le voici actuellement en pleine croissance

dans les Jardins de LY.     

                                                                 P1060301.JPG

   

      Sources : La Gazette des Jardins n°106 du 20/11/12.    

                                        

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:03

     Au potager, les choux jouent les stars, ils ont fière allure !      

             P1070411.JPG                                                                                     P1070435.JPG    

     Beaux, bons, rustiques, vivaces : ce sont les choux de Daubenton (Brassica oleracea) dits choux perpétuels. Ils ne fleurissent pas mais se bouturent avec une facilité surprenante. 

     Au fil des années, les branches du chou de Daubenton panaché se sont couchées et enracinées.     

                                                                  P1070413.JPG    

      Le chou "mille têtes" découvert au printemps dernier aux journées des plantes de Beervelde en Belgique n'a rien à lui envier. Il va passer son premier hiver au jardin. 

                                                                 P1070407.JPG   

     Le chou russe (Brassica oleracea Acephala 'White Russian') aux feuilles délicatement découpées, bien rustique, est bisannuel. Il se ressème spontanément. 

                                                                         P1070421.JPG                                                                 P1070422.JPG                                                                                            P1070426.JPG    

     Le chou marin (Crambe maritima), rouge ou vert, rustique, vivace, est en dormance. Ce légume très ancien pousse naturellement sur notre littoral.    C'est une espèce protégée.  

                                                            P1070412.JPG    

      Ce chou au port altier de la variété Acephala, bien que non utilisé en cuisine, est admis au potager pour sa beauté et sa vigueur. Bisannuel, il se ressème sans l'intervention de la jardinière.   

                                                  P1070434.JPG   

      Le dernier venu a eu l'honneur d'être baptisé aux journées des plantes de Courson en 2011, c'est un cadeau exceptionnel qui m'a été offert : le chou Crème de Chantilly Joseph Coterel (Brassica oleacea 'Joseph Coterel') . Il pourrait atteindre 1,50 m. voire 2 m. de hauteur en floraison.

      Je l'installerai au jardin au printemps prochain, il fera sensation ! 

                 

                      Trop choux les choux, ce sont mes "chouchous" !

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 14:23

     Dans une jardinerie, mon mari est irrésistiblement attiré vers la pépinière. Pour moi, en cette saison, je ne trouve guère que des graines à me mettre sous la dent ! 

     Mais cette fois, j'ai découvert . . . . .

                                                       P1070397-copie-1.JPG   

                                                  un fruit: 

                                 la chayotte (Sechium edule) !   

         Quantité d'autres noms lui sont attribués: christophine, chouchou, chouchoutte, xuxu, chow chow, choko, mirliton  . . . . .      

     Laissé depuis une semaine à la chaleur, posé sur du papier essuie-tout, il s'entr'ouvre laissant apparaître tiges ? ou racines ?  

                             P1070399.JPG  

     Je vais l'installer couché dans un grand pot sur un mélange de terre de jardin, terreau et sable. Je le recouvrirai progressivement de ce substrat afin d'éviter tout risque de pourriture.  

     Laissez-moi rêver ! 

    Je vois une treille couverte d'une végétation luxuriante ployant sous le poids de dizaines de chouchous  . . . . .  

                  Ne vous moquez pas, j'ai ma petite idée !       

 

    P.-S:  Mon ami Sébastien Verdière me notifie:

" Il n'y a pas de pieds mâles ou femelles, toutes les chayottes sont susceptibles de pousser si elles sont à maturité. La chayotte est à la fois la graine et le fruit, c'est même la plus grosse des graines de cucurbitacées. Par contre sur le pied il y a des fleurs mâles et des fleurs femelles. "

 Merci à lui pour ces précisions.                                                                                                                                      

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 13:34

     De passage dans les serres pour m'assurer de la bonne santé des végétaux, je découvre un tubercule de capucine tubéreuse hors de la tourbe. 

                                                                                                   P1070387  

     Le substrat se serait tassé ? 

     Corsaire (mon chat) aurait pris ces caissettes pour des bacs remplis d'une nouvelle litière, il a voulu tester ? 

     Je recouvre ce tubercule de tourbe. 

                            Hier, même scénario, c'en est trop  ! ! !

     L'Inspecteur LY revêt son uniforme et mène l'enquête. Il ne tarde pas à découvrir "le pot aux roses".

                                                         P1070389.JPG   

     Des hôtes se sont attablés pour une dégustation gratuite d'ocas !

     Immédiatement, la chasse aux indésirables est lancée. 

     Ce matin, avec plaisir, je découvre les malfrats.  

                             P1070391.JPG 

           Jusqu'à nouvel ordre, la vigilance orange est maintenue !

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:04

                                                                       P1060196  

               Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013 !

                         (Photo prise dans les marais de Sénarpont -  la vallée de la Bresle)

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 22:51

      Invités chez nos enfants dans le sud abbevillois, nous nous remémorons, au fond de leur propriété, un vieux bâtiment ayant appartenu à une ferme maintenant disparue.  

                                                                           P1060168.JPG   

     Avec soulagement, nous constatons qu'il est toujours debout: nous y avions fait une étrange découverte. 

                                                        P1060171.JPG  

     Le plafond du bâtiment est isolé avec de la paille.  

                          P1060165.JPG    

     La paille: un matériau naturel, écologique, qui ne se décompose pas comme le foin, qui ne présente aucun risque d'allergie ou d'émission de composés nocifs. Les combles bien ventilés et les murs en torchis permettaient d'évacuer l'humidité et de ce fait augmentaient la durabilité du matériau. 

                                                                                          P1060148.JPG   

     Ils étaient à la pointe du progrès les anciens !  

    

     Mais . . . . . quelle paille ?  

                                                                   P1060154.JPG                                                                                                            P1060151.JPG   

      Les capsules encore présentes nous permettent d'identifier la paille de pavot. 

      A une certaine époque, aurait-on cultivé le pavot en Picardie ?  

       P1060164.JPG                                                                            P1060156.JPG  

    Une énigme que nous venons de résoudre !  

    Soudainement, mon mari se remémore des images de son enfance, des images de champs très colorés qui n'étaient pas des champs de coquelicots mais d'oeillettes. 

      L'oeillette est un pavot, Papaver somniferum, dont la culture fut introduite en France et en Allemagne à la fin du 19ème siècle.

     De ses graines était extraite, après une première pression à froid, une huile de qualité à l'odeur fruitée utilisée en assaisonnement. Cette huile, appelée aussi olivète, présente des vertus thérapeutiques très intéressantes: elle préviendrait des excès de cholestérol et donc des risques cardiovasculaires.

      L'huile de seconde pression à chaud était appréciée en peinture.

     

     Ce cultivateur avait donc utilisé la paille de sa production d'oeillette pour réaliser une isolation végétale du plafond de son bâtiment.

 

     P.-S. :

     Effectuant des recherches plus approfondies sur l'oeillette, j'apprends que les moulins produisant de l'huile se nommaient les "tordoirs d'huile" (des villages ont une rue du tordoir). Ils pouvaient être à vent ou à eau. Des pilons écrasaient les graines oléagineuses ( colza, lin, oeillette, navette, camomille, cameline, chènevis ...) pour en exprimer l'huile. Selon sa nature, l'huile servait à la fabrication de savons, de peintures, à l'éclairage ou à la consommation. 

     A Cassel, un moulin a été sauvegardé. Il moud les céréales, il est aussi "tordoir d'huile".

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:45

                                                                                                                                                                                P1070374  

                     Joyeux Noël à tous !

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 14:29

     La culture des ocas du Pérou, ulluques, capucines tubéreuses, poires de terre, souchets, commence fin mars par la mise en végétation des tubercules dans des godets ou des bacs remplis de terreau à l'abri du gel. 

                   Lors de cette première étape, énorme déception ! 

    Après une belle germination et la formation de feuilles, les capucines tubéreuses (Tropaeolum tuberosum) végètent, jaunissent puis se fanent. Des nuées de moucherons apparaissent au-dessus des godets. Je déterre les tubercules. Ils sont infestés de vers minuscules, ils pourrissent: la conséquence, peut-être de l'emploi d'un terreau de qualité médiocre.

    Je tente d'enrayer ce problème en changeant le substrat, en coupant la partie endommagée et en cicatrisant avec du charbon de bois. 

                                                 Peine perdue ! 

 Toutes mes plantes meurent sauf une dont je vais garder précieusement la production.

                                                                                               P1060098.JPG 

          Ces tubercules grossissent lorsque les jours raccourcissent.

                                   Nous venons de les récolter.

                                                            P1060081.JPG 

    Les ocas du Pérou (Oxalis tuberosa) nous offrent une belle production. 

 P1060090                                                    P1060094.JPG  

    Rendement convenable pour les ulluques (Ullucus tuberosus) mais qui pouvait être meilleur si je les avais buttés d'avantage. L'an prochain, ils seront installés au fond d'une tranchée comblée au fur et à mesure de leur croissance. 

                                                                                       P1060100.JPG 

     Le gel a rapidement grillé le feuillage des poires de terre ou yacons (polymnia edulis) sans préjudice pour les tubercules.  

                          P1060068.JPG  

    Restent les souchets (Cyperus esculentus) : au premier coup de fourche apparaissent quantité de petits tubercules. 

                                    Incroyable production ! 

     Hélas, ajustant mes lunettes, je m'aperçois que les tubercules se confondent avec les billes d'argile dont j'avais tapissé le fond des godets lors de la mise en végétation. Le tri s'est avéré laborieux.  

                  P1060111.JPG

 

     Maintenant toute cette récolte est hors gel, stockée dans de la tourbe.      Les plus beaux tubercules seront plantés la saison prochaine.

     Nous dégusterons les autres cet hiver.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:21

     Le gel n'a pas encore sévi dans les Jardins de LY et les floraisons se poursuivent. Plus rares, elles n'en sont que plus extraordinaires. 

                P1070333                                                          P1070334     

                                                Mauves      

                                                P1070338                                         

                                                   Aster   

                                                 P1070328   

                                           Serratula seoanei         

                                 P1070305.JPG                                                            P1060045.JPG    

                         Corydalis ochroleuca et Corydalis lutea      

                       P1070337.JPG   

                                            Chrysanthemum 

                                           P1070308.JPG    

                          Saxifraga fortunei 'Sugar Plum Fairy' 

                        P1070303.JPG   

                                             Liriope muscari    

                                        P1070330.JPG   

                        Knautia macedonica 'Thunder and Lightning'                    

 

     Déjà les hellebores prennent le relais :  

                                                P1070320.JPG                                                     P1060053.JPG  

                               Helleborus niger 'Praecox'   

                                   P1070306.JPG  

                            Helleborus foetidus 'Yellow Wilgenbroek' 

 

                            A bientôt pour des floraisons hivernales !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 18:12

     Me promenant dans le jardin sous une petite pluie vivifiante, au détour d'une allée, je tombe nez à nez avec un jeune locataire.  

                       P1070310.JPG     

     Ma présence ne semble guère l'importuner, d'ailleurs, sait-il se mettre en boule ?????       

                                                                               P1070314.JPG   

     Il disparaît sous les conifères où l'attend sans doute sa famille .     

      P1070331.JPG     

                                          Tu es tellement beau !           

      J'aurais aimé t'aider, te nourrir ..... Mais je respecte ton état sauvage, ton indépendance et ta liberté. Mon intervention risquait de te nuire. 

                                                     Alors ...... 

Tu es vigoureux, la nourriture est encore abondante dans les Jardins de LY, hâte-toi de déguster gastéropodes, insectes, vers, fruits ... prends des forces, prends du poids, l'hiver est proche, tu es encore bien petit pour l'affronter.

                    Bonne chance et, je l'espère, à l'année prochaine !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog " Les jardins de LY"
  • : Vie des Jardins de LY Activités Compte rendu
  • Contact

Profil

  • Les jardins de LY
  • Amoureux de nature, épris de botanique, nous voulons faire découvrir et partager notre passion pour le jardinage.
Période de visite: du 1er juin au 1er septembre
à partir de 14h (sauf groupes).
Toutes les visites sont guidées.
  • Amoureux de nature, épris de botanique, nous voulons faire découvrir et partager notre passion pour le jardinage. Période de visite: du 1er juin au 1er septembre à partir de 14h (sauf groupes). Toutes les visites sont guidées.

Recherche

Archives